JUSTINE DE LA FORGE

AUDRIEU

   

 

  

 

 

"LES NORMES ONT ETE PARFAITEMENT RESPECTEES"

LUC ROGER  (RFF)

4 juillet 2010

France 3 Basse-Normandie

 

 

  

  Cliquez sur l'image pour visionner le reportage France3 Basse-Normandie

QUELLES NORMES ????

  

 
Le passage planchéié d’AUDRIEU est un passage à niveau de 3ème catégorie, et la REGLEMENTATION ne fait référence à aucune norme.
 
 Art. 22. - Ces passages à niveau ne peuvent être utilisés que par les piétons, à leurs risques et périls, sans surveillance spéciale par un agent du chemin de fer.
 
 
Par contre, dans le TITRE IV de cette réglementation, on peut lire :
 
Sur les lignes ouvertes au trafic voyageurs, ainsi que chaque fois que l’importance du trafic
ferroviaire le justifie, ils doivent être munis d’une signalisation automatique, de barrières ou de portillons.
 
Très ambigu !!!!

                                                                                                                     Certains élus locaux

 

 
 
LA MORT DE MA FILLE N'EST PAS DUE A LA FATALITE
 
« C’EST LA CONNERIE QUI TUE, MAIS PAS LE HASARD ».RFF 
 
 

  

 

  

 

Réactions LE FIGARO.fr 02/07/2010

Véronique LEROUX
 
J'habite tout près d'Audrieu, je ne me suis jamais résolue a laisser mes enfants prendre le train et descendre a Audrieu...Je ne connaissais pas personnellement Justine, mais c'est une jeune fille qui vivait dans les alentours et qui aurait pu être ma fille, et je suis passée devant la gare 2h a peine après l'accident, j'ai vu toutes ces voitures de gendarmerie a la gare et continuant ma route, j'ai vu le train arrêté sur la voie entre la gare et chez moi et j'ai tout de suite compris qu'il y avait eu un drame. Cet accident est inacceptable, insuportable, sans nom...Je me demande comment certaines personnes peuvent sortir ces mots de leur bouche : je cite " on est dans les normes", ces paroles sont insupportables a entendre, comment peut-on se regarder en face en sortant de tels mots. Quelle honte..... oser dire on est aux normes Mon Dieu,... Mais vos normes elles ne sont pas bonnes, c'est a dire que dans les normes, il est permis que des gens se fassent tuer!!!!! Et la mort insuportable de cette petite est dans vos normes... je ne fais que de pleurer depuis cet accident, et vos NORMES me font hurler de douleur pour la famille de Justine.

 

 IL PARAIT QUE C'EST ÇA  LES NORMES, ( et ce n'est pas une plaisanterie )

LES CRITÈRES D’APPRÉCIATION DES RISQUES
A LA TRAVERSÉE DES VOIES
 
Article 21 : le produit V * T
 
On distingue le produit V * T train et le produit V * T gare :
le produit V * T train correspond, pour un train de desserte, au produit du nombre
de voyageurs traversant les voies par le nombre de trains qui croisent leur cheminement,
les facteurs de ce produit étant pondérés par des coefficients définis ci-après;
le produit V * T gare est égal à la somme des produits V * T train, calculée sur
une journée entière, pour une gare désignée.
Le calcul prend en compte pour chaque train de desserte :
les voyageurs à risque (jeunes + personnes âgées) montés (1) : Vrm
les voyageurs à risque (jeunes + personnes âgées) descendus (1) : Vrd
les voyageurs autres montés (1) : Vam
les voyageurs autres descendus (1) : Vad
la vitesse maximale en gare : V.max
le nombre de trains potentiels croisant le cheminement du public : n Trc
(1) y compris les accompagnateurs éventuels, traversant les voies, qui sont alors
décomptés deux fois (flux montant et descendant).
Les chiffres pondérés traduisent dans le résultat l’influence de certains critères de
risque sur le niveau de sécurité (voir les exemples décomposés par étape au
paragraphe 21.2.1) :
{[(Vrm * 2 ) + Vam] + [(Vrd * 2 + Vad) * 2]} * n Trc * V.max = VT du train
100
(voyageurs montés + voyageurs descendus) * nbre de trains * vitesse max. = VT/train
(à risque + autres à risque + autres ) dans la fenêtre 100
horaire de 30 mn
Le V*T/gare est égal à la somme des V*T/trains de desserte de la journée.
Sont comptées les personnes qui traversent effectivement les voies, avant de
monter dans le train, après être descendues du train ou pour accompagner ou attendre
les voyageurs.
Pour traduire le facteur aggravant de certaines situations, un coefficient 2 est
appliqué pour :
les voyageurs à l’arrivée soumis aux phénomènes « d’effet de foule » (précipitation,
traversées en groupes, etc.), (voir article 22) ;
les voyageurs dont le comportement ou les capacités peuvent être source d’un niveau
de risque particulier (jeunes, personnes âgées, ...).
Ces deux coefficients sont cumulables: voyageur à risque ( * 2) et à l’arrivée ( * 2).
Exemple :
6 jeunes et 2 voyageurs adultes descendent du train . Le nombre pondéré de
voyageurs à retenir pour calculer le produit V * T est donc de :
[ (6 * 2) + 2 ] * 2 = 28
jeunes adultes coefficient relatif aux produit pondéré
voyageurs à l’arrivée voyageurs
Exemple :
Reprenons l’exemple précédent des voyageurs descendus d’un train avec un produit
voyageurs de 28. Dans la fenêtre horaire de 30 minutes de ce train de desserte, 4
trains, dont un sillon horaire facultatif et le train de desserte, sont relevés. La vitesse
de passage en gare est de 120 km / h. Le calcul est donc le suivant :
28 * 4 * 120 = 134,4
100
Produit pondéré 4 trains dans la coefficient relatif à la produit V*T
voyageurs dans la fenêtre vitesse de passage du train
n horaire de 30 mn en gare

 

 

 PLUS D'INFOS ICI